Village de FESTUBERT, Pas de Calais, France

l'Église de Festubert

Origine de la Paroisse

Un démembrement des paroisses de Richebourg et de Cuinchy est à l'origine de la paroisse de Festubert : il avait pour but de donner un clocher à la seigneurie de Richebourg-l'Avoué.
Ancienne possession de l'abbaye Saint-Vaast, Richebourg se composait en effet de deux parties : Richebourg-Saint-Vaast et Richebourg-l'Avoué, cette dernière ayant été obtenue par les seigneurs de Béthune des religieux dont ils étaient les "avoués", c'est-à-dire les protecteurs.
Mais l'église était sur la partie Saint-Vaast. Or sous l'ancien régime le sort de seigneur d'une terre à clocher était bien plus intéressant que celui d'une terre sans église. C'est pour ces raisons que l'on prit un morceau de Richebourg et un autre de Cuinchy pour transformer la simple chapelle de Festubert en église.

L'inventaire sommaire des archives départementales antérieures à 1790 (tome III, fonds de l' abbaye Saint-Vaast) contient à la page 143 une lettre de Dom Le Mayeur du 14 décembre 1762 expliquant ce démembrement :

Les princes de Bournonville, prédéces­seurs de ceux-cy, possédoient les villages de Cuincy et de Neuve-Chapelle, ce qui fait une étendue de trois lieues au moins de longueur avec Riquebourg-l'Avoué, le tout se joignant; les princes de Bournonville ou les Melun posèrent leur château tout au milieu de Riquebourg-l'Avoué sur une motte près du bois dudit Riquebourg-l'Avoué, il leur falloit une paroisse pour l'érection du marquisat, on en érigea une qui est celle de Festubert d'à présent qui se trouve sur Riquebourg-l'Avoué dans la place d'une chapelle dédiée à Saint­ Nicolas, on ôta à la paroisse de Cuincy une partie de ses paroissiens et une autre partie à celle de Riquebourg pour les donner à la nouvelle paroisse, on renferma aussi dans cette nouvelle paroisse le château des princes afin qu'ils eussent les honneurs d'église dans cette nouvelle paroisse, ne pouvant les avoir dans celle de Riquebourg-Saint-Vaast : c'est sur ce fondement à ce que je pense qu'ils ont obtenu l'érection de leur marquisat de Riquebourg du temps d'Espagne ...

Reconstruction

De l’église d’avant la « Grande Guerre » de 14-18 il ne resta rien, les bombardements ont tout rasé. L’église actuelle fut donc reconstruite après la guerre de 1914. Elle souffrit encore lors des batailles de la 2ème guerre mondiale, des éclats d’obus marquent sa façade.

Dans le roman Les Trois Mousquetaires d'Alexandre Dumas, d'Artagnan s'arrête à Festubert et prie dans l'église. La citation au fronton de l'église actuelle « Ici, c'est la maison de Dieu et la porte du ciel » vient de ce roman.